Le Paludisme

  • Les équipes sont indépendantes et rattachées :
    • soit à des institutions de recherche (IRD, Institut Pasteur,...),
    • soit à des laboratoires hospitaliers et universitaires.
  • L'IMEA a un rôle essentiel dans le soutien, l'organisation et la gestion des programmes se déroulant dans les pays du sud, dans le cadre de conventions de partenariat avec l'IRD, l'OMS, l'AP-HP, des facultés de médecine (Bichat-Claude Bernard, Bobigny-Avicenne).

Recherche fondamentale et appliquée

Les activités du Centre National de Référence sur le Paludisme (CNR-Paludisme - Pr. Sandrine Houzé) sont orientées vers la mise en place de nouveaux outils, pour la détection de souches de plasmodium chimiorésistant qui, plus maniables, devraient pouvoir répondre idéalement aux exigences des surveillances en zone d'endémie. 

En 2009, le CNR-palu s'inscrit dans le réseau mondial WWARN (WorldWide Antimalarial Resistance Network). Ce réseau de surveillance de la résistance aux antipaludiques comprend des groupes de surveillance répartis dans le monde entier et 4 modules (clinique, pharmacologique, in vitro et moléculaire). Le module "résistance in vitro" est sous la responsabilité du CNR-palu français. 

Recherche clinique

(Pr. Jacques Le Bras, Pr. Olivier Bouchaud, Pr. Sophie Matheron)
Elle concerne essentiellement l'étude des aspects cliniques et thérapeutiques du paludisme d'importation.