La Recherche sur l'infection VIH et les co-infections

  • Les équipes sont indépendantes et rattachées :
    • soit à des institutions de recherche (INSERM, IRD, ANRS,...),
    • soit à des laboratoires hospitaliers et universitaires.
  • L'IMEA a un rôle essentiel dans le soutien, l'organisation et la gestion des programmes se déroulant dans les pays du sud, dans le cadre de conventions de partenariat avec l'INSERM, l'IRD, l'ANRS, l'AP-HP, des facultés de médecine (Bichat-Claude Bernard, St. Antoine, Bobigny-Avicenne, Montpellier).

Recherche fondamentale et appliquée

  1. L'équipe du Pr. Diane Descamps (IAME, CHU Bichat, Université Diderot Sorbonne Paris Cité) 
  2. L'équipe du Pr. Eric Delaporte(IRD, CHU Guy de Chaulliac, Université de Montpellier) 
  • travaille sur le site ANRS-Sénégal, surtout sur la diversité génétique du VIH et ses implications.
  • travaille également au Gabon et au Cameroun sur les virus simiens, et en particulier leur détection en milieu animal (viande de brousse) et leur rapport avec les virus humains, et notamment ceux qui ont été très récemment découverts.

Recherche clinique

1) Essais en Afrique : 

La majorité des activités se déroule au Sénégal dans le cadre du programme SIDAK, coopération Nord Sud soutenue par l'ANRS et à laquelle l'IMEA participe depuis le début. 

Il s'agit d'essais thérapeutiques privilégiant soit des associations de molécules nouvelles, soit surtout des prescriptions simplifiées permettant une monoprise quotidienne, soit des cohortes du suivi clinique et d'intervention therapeutique.

2) Essais en France :

En France, des essais thérapeutiques sont menés avec une promotion de l'IMEA : essai IMEA 021 TONUS (tritherapies d'analogues nucléosidiques), essai IMEA 018 ISTAR (traitement simplifié pour les populations a fort risque de non compliance, essai VIRAONCE (nelfinavir + ritonavir en prise unique quotidienne). L'essai Kaletrig (IMEA 022) évalue les dyslipidémies et leurs causalités phamacocinétiques avec le lopinavir.

3) Co-infection VIH-VHB :

La cohorte de sujets coinfectés par les virus VIH et VHB, dont la promotion est assuré par l'IMEA, est gérée à l'Hôpital Saint-Antoine (Dr. Karine Lacombe et Pr. Pierre Marie Girard) et fait l'objet de nombreuses sous études cliniques et fondamentales. 
Cette cohorte regroupe de très nombreux Africains " sub-sahariens ". 

Santé Publique

1) Sénégal :

Outre les recherches fondamentales (sur la diversité génétique des souches de VIH1 en Afrique de l'Ouest) et les essais thérapeutiques cités au chapitre " Recherche clinique ", les activités sont d'ordre socio-économique (concernant la circulation et l'accès aux antirétroviraux au Sénégal) et psycho-comportemental (concernant les IST au Sénégal).

Un chapitre important est consacré à la prévention de la transmission mère-enfant, débutée depuis plus de deux ans au Sénégal et qui s'étend progressivement aux maternités de la région de Dakar et à Saint-Louis. 

2) Amérique du sud (Brésil et Chili) :

L'équipe du Dr. Bernard Larouzé a poursuivi ses actions et ses recherches sur les comportements sexuels et l'infection à VIH ainsi que sur la prise en charge du Sida au Brésil.